InFRA 14-21 March (EN/FR): European Union Agency for Fundamental Rights

1. WHAT’S NEW

f.  FRA Director meets German government officials and national stakeholders

g. Workshop looks at how National Human Rights Bodies use the EU’s Fundamental Rights Charter  

h. International conference examines inclusion of people with disabilities

 

2. FEEDBACK FROM RECENT ACTIVITIES

a. FRA reiterates importance of continuity, relevance and impact in discussions with EU Council fundamental rights working party

b. EU agencies meet to coordinate work with EU Anti-Trafficking Coordinator

c. Training on international protection and fundamental rights

d. Towards a tool to assess a child’s best interests when relocating unaccompanied children

e. Interdisciplinary conference discusses how best to tackle violence against women

 

Please find below the latest information.

 

1. WHAT’S NEW

a.   For gender equality to become reality, sexual harassment must stop

Sexual harassment of women is not a new problem, even though it has emerged as a new issue since the events in Cologne on New Year’s Eve. On International Women’s Day, FRA joins the UN in calling for greater gender equality and points out that widespread harassment must be combated in order to make equality a reality in the workplace and elsewhere.

b.   FRA and Frontex discuss enhanced cooperation to strengthen respect for fundamental rights

On 4 March, the Directors of FRA and the EU’s Border Agency, Frontex, met in Warsaw to discuss how the two agencies could further collaborate on strengthening fundamental rights, considering the unprecedented migratory pressures on the EU’s external borders. The two agencies have had an intensive collaboration on a wide range of issues on the basis of a cooperation agreement signed in 2010. This for example has included FRA’s participation in the Frontex Consultative Forum since its creation in 2012 and close working relations with the Frontex Fundamental Rights Officer. In light of the current situation, the two Agency Directors agreed to step up this cooperation further. Preceded by operational discussions between FRA’s asylum team and Frontex staff, the meeting served to identify areas for enhanced collaboration. This includes capacity-building for Member State monitors of forced returns and the short-term deployment of a FRA expert to provide assistance and support the EU agencies operating under challenging conditions in the hotspots in Greece. FRA’s cooperation with Frontex and the EU’s Asylum Support Office (EASO) is a key component of FRA’s work in the current refugee context. It covers sensitive fundamental rights areas, such as child protection, the combat against trafficking in human beings, fundamental rights compliant return, and access to the asylum procedure for persons in need of international protection.

c.  Enhancing administrative data collection on violence against women

On 16-17 March, FRA will attend a consultation meeting at the European Gender Institute (EIGE) entitled ‘From practices with potential to good practices on administrative data collection on violence against women’. The meeting will contribute to an EIGE study which seeks to identify good practices on data collection in all EU Member States and EIGE’s online database of data collection good practices. The discussions will focus on measures that can be taken to improve the collection and quality of crime and criminal justice statistics, and statistics on other services (health, social services) for various forms of violence against women. Part of the meeting is dedicated to good practices that can help collect data on female genital mutilation (Contact: Sami Nevala)

d.  FRA latest LGBT report findings presented to the European Parliament

FRA will present the findings from its report ‘Professionally Speaking: challenges to achieving equality for LGBT people’ to the European Parliament’s Intergroup on LGBTI Rights on 16 March in Brussels. The report reveals how wrong and outdated views towards lesbian, gay, bisexual and trans (LGBT) people could endanger their fundamental rights. Its findings draw on interviews in 19 EU Member States with over 1000 policy makers, teachers, doctors and law enforcement personnel. The meeting is the first in a series where the Intergroup seeks to deepen its understanding on the challenges faced by public bodies and service providers towards LGBTI people to enhance the protection of their rights, notably in education, healthcare, law enforcement and LGBTI policy making (Contact: Dennis Van der Veur).

e.  International Parliamentary Conference on Combating Antisemitism

On 14 March, FRA’s director, Michael O`Flaherty, will speak during the International Parliamentary Conference on Combating Antisemitism in Berlin. The conference is organised by the Inter-parliamentary Coalition for Combatting Antisemitism (ICCA) that brings together parliamentarians from around the world to lead the fight against antisemitism. The Coalition aims to share knowledge, best practices and recommendations, and to encourage their dissemination to deal more effectively with contemporary antisemitism. The three-day conference will take place in Bundestag and will be attended by the world, European Union and national leaders and policy makers, as well as academics dealing with the issue of antisemitism (Contact: Andreas Accardo/ Katerina Vyzvaldova).

f.  FRA Director meets German government officials and national stakeholders

On 14 and 15 March, the FRA Director will hold meetings in Berlin to exchange views about FRA’s work and fundamental rights issues. The Director will meet the Federal Minister of Justice and Consumer Protection, the State Secretary of the Federal Ministry of the Interior as well as the State Minister for Europe. He will also discuss with national civil society organisations at a roundtable hosted by the German Institute for Human Rights and meet with the Director and staff of the Institute, which is a key partner for FRA. Finally, he will visit a psychosocial centre for victims of torture, which in the current refugee context is providing essential support to survivors of torture and violent conflict (Contact: Andreas Accardo).

g.  Workshop looks at how National Human Rights Bodies use the EU’s  Fundamental Rights Charter

On 18 March, FRA will take part in a workshop in Florence to discuss the everyday experiences, problems, perspectives of National Human Rights Bodies using the EU’s Fundamental Rights Charter. During the event, FRA will give a presentation on the role of the NHRBs in assessing the compatibility of national acts with the Charter as well as its pilot online fundamental rights information tool, Clarity. The workshop is being organised by the EU-funded CharterClick! project. The project is developing an online, freely accessible platform with tools aimed at improving the understanding of whether and how reliance on the EU Charter of Fundamental Rights can be of help in a specific case (Contact: Gabriel Toggenburg).

h.  International conference examines inclusion of people with disabilities

On 22 March, FRA will take part in an international conference in Sofia on ‘Equal enjoyment of human rights and freedoms by persons with disabilities: achievements and challenges’. The conference is being organised under the Bulgarian Chairmanship of the Committee of Ministers of the Council of Europe. It aims to facilitate exchange of experiences and best practices on ensuring equality and supporting full participation in the community of people with disabilities. FRA will present its work on indicatorsand its findings on how the UN’s disability convention, the CRPD, acts as a driver for change, and how it is influencing law and policy reforms across EU Member States (Contact: Nevena Peneva).

 

2. FEEDBACK FROM RECENT ACTIVITIES

a.  FRA reiterates importance of continuity, relevance and impact in discussions with EU Council fundamental rights working party

On 8 March in Brussels, FRA’s new Director outlined his vision for FRA to the Council of the EU’s Working Party on Fundamental Rights, Citizens’ Rights and Free Movement of Persons (FREMP). He stressed the importance of continuing the good work the agency is known for. He stressed the importance of staying relevant to current issues, citing his recent visits to the migration hotspots as an example. He also underlined his firm belief in ensuring FRA’s work contributes to having a positive impact on the lives of everyone across the EU. For all of this to happen he spoke of the importance of cooperating and working in partnership with Member States, including engaging with the EU Council and its Presidencies (Contact: Gabriel Toggenburg).

b.  EU agencies meet to coordinate work with EU Anti-Trafficking Coordinator

On 8 March, FRA attended a regular coordination meeting between the EU Anti-Trafficking Coordinator’s Office and EU Justice and Home Affairs agencies. It was an opportunity to provide update on developments in implementing the EU Anti-Trafficking Strategy which expires this year and is being revised. Participants also brainstormed on how to address the situation at hotspots in Sicily where an increasing number of young West African women are arriving and subsequently disappearing (Contact: Adriano Silvestri).

c.  Training on international protection and fundamental rights

FRA is supporting the European Asylum Support Office in developing a training module on fundamental rights and international protection, alongside EU Member State experts and the EU Border Agency, Frontex. A meeting to complete a first draft of the module took place from 1-4 March. The training module will address EU Member State officials working in the field of asylum, border management and return. It aims to present the EU acquis in light of international and European human rights law frameworks and the EU’s Charter of Fundamental Rights (Contact: Adriano Silvestri).

d. Towards a tool to assess a child’s best interests when relocating unaccompanied children

FRA has been supporting the European Asylum Support Office (EASO) to develop a practical tool to support authorities responsible for conducting best interests assessments of children in the context of the relocation as required under the EU’s asylum acquis.  FRA joined experts from Member States, the UN Refugee Agency and the International Organization for Migration in a meeting in Valletta on 2-4 March that discussed the practical implementation of the best interests principle in the relocation mechanism and  the context of a practical tool to support officers to assess the best interests of the child when deciding on the relocation of unaccompanied children (Contact: Georgia Dimitropoulou). 

e.  Interdisciplinary conference discusses how best to tackle violence against women

FRA presented results of its violence against women survey at an international and interdisciplinary conference in Douai, France on 3-4 March, organised by the law faculty of the University of Artois. The event, ‘Thinking of domestic violence as a problem of society’, brought together psychologists, psychiatrists, legal and medical specialists and presenters from different countries. FRA’s presentation helped raise awareness in particular about the limited reporting of incidents by victims and how specialised support services are little used. The results underlined the role of medical services in the support of victims of gender-based violence which was supported by other presentations on initiatives in hospitals (Contact: Sabine Springer).

 

 

Chers lecteurs,

1. ACTUALITÉS

a) Mettre un terme au harcèlement sexuel pour faire de l’égalité de genre une réalité

b) La FRA et Frontex discutent d’un renforcement de leur coopération afin d’améliorer le respect des droits fondamentaux

c) Améliorer la collecte de données administratives sur la violence à l’égard des femmes

d) Présentation au Parlement européen des conclusions du dernier rapport de la FRA sur les personnes LGBT

e) Conférence parlementaire internationale sur la lutte contre l’antisémitisme

f) Le directeur de la FRA rencontre des responsables du gouvernement allemand et des parties prenantes nationales

g) Atelier sur l’utilisation de la Charte des droits fondamentaux de l’UE par les organes nationaux des droits de l’homme

h) Conférence internationale sur l’inclusion des personnes handicapées

 

2. INFORMATIONS SUR NOS ACTIVITÉS RÉCENTES

a) La FRA rappelle l’importance de la continuité, de la pertinence et de l’incidence lors de discussions avec le groupe de travail du Conseil de l’UE sur les droits fondamentaux

b) Réunion des agences de l’UE en vue de coordonner le travail avec le coordinateur de l’UE pour la lutte contre la traite des êtres humains

c) Formation à la protection internationale et aux droits fondamentaux

d) Vers un outil d’évaluation de l’intérêt supérieur de l’enfant lors de la réinstallation de mineurs non accompagnés

e) Conférence interdisciplinaire sur la meilleure façon de lutter contre la violence à l’égard des femmes

 

Vous trouverez ci-dessous les informations concernant cette semaine.

 

1. ACTUALITÉS

a) Mettre un terme au harcèlement sexuel pour faire de l’égalité de genre une réalité

Le harcèlement sexuel à l’encontre des femmes n’est pas un problème nouveau, même s’il peut sembler l’être depuis les événements à Cologne lors de la Saint-Sylvestre. À l’occasion de la Journée internationale de la femme, la FRA se joint aux Nations Unies pour appeler à plus d’égalité entre les hommes et les femmes et souligne que le harcèlement, qui est un problème répandu, doit être combattu afin de faire de l’égalité une réalité sur le lieu de travail et ailleurs.

b) La FRA et Frontex discutent d’un renforcement de leur coopération afin d’améliorer le respect des droits fondamentaux

Le 4 mars, les directeurs de la FRA et de l’Agence de gestion des frontières de l’UE, Frontex, se sont réunis à Varsovie pour discuter de la manière dont les deux agences pourraient renforcer leur collaboration en vue d’améliorer le respect des droits fondamentaux compte tenu des pressions migratoires sans précédent qui s’exercent aux frontières extérieures de l’UE. Les deux agences ont intensément coopéré sur un large éventail de sujets dans le cadre de l’accord qu’elles ont signé en 2010. Il couvre notamment la participation de la FRA au Forum consultatif de Frontex depuis la création de ce dernier en 2012 et les relations de travail étroites avec le responsable des droits fondamentaux de Frontex. Au regard de la situation actuelle, les deux directeurs ont convenu de renforcer davantage cette coopération. Alors que des discussions opérationnelles entre l’équipe de la FRA chargée de l’asile et le personnel de Frontex avaient précédé la réunion, cette dernière a permis d’identifier des domaines où la collaboration peut être renforcée. Il s’agit notamment du développement des capacités des États membres à contrôler les retours forcés et du détachement de courte durée d’un expert de la FRA afin d’apporter aide et assistance aux agences de l’UE qui opèrent dans des conditions difficiles dans les points chauds de Grèce. La coopération de la FRA avec Frontex et le Bureau européen d’appui en matière d’asile (EASO) est un élément essentiel du travail de la FRA dans le cadre de la crise actuelle des réfugiés. Elle couvre des domaines sensibles des droits fondamentaux, comme la protection de l’enfance, la lutte contre la traite des êtres humains, les retours respectueux des droits fondamentaux et l’accès à la procédure d’asile pour les personnes ayant besoin d’une protection internationale.

c) Améliorer la collecte de données administratives sur la violence à l’égard des femmes

Les 16 et 17 mars, la FRA assistera à une réunion consultative à l’Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes (EIGE), intitulée « De pratiques ayant du potentiel à de bonnes pratiques en matière de collecte de données administratives sur la violence à l’égard des femmes ». Cette réunion contribuera à une étude de l’EIGE visant à identifier les bonnes pratiques en matière de collecte des données dans tous les États membres de l’UE et à les intégrer dans la base de données en ligne de l’EIGE sur les bonnes pratiques en la matière. Les discussions porteront sur les mesures qui peuvent être prises pour améliorer la collecte et la qualité de statistiques sur la criminalité et la justice pénale ainsi que sur d’autres services (santé, services sociaux) concernant diverses formes de violence à l’égard des femmes. Une partie de la réunion sera consacrée aux bonnes pratiques qui peuvent contribuer à la collecte de données sur les mutilations génitales féminines (Contact : Sami Nevala).

d) Présentation au Parlement européen des conclusions du dernier rapport de la FRA sur les personnes LGBT

La FRA présentera les conclusions de son rapport « Égalité des personnes LGBT : les obstacles à surmonter sur le plan professionnel » (Professionally speaking: challenges to achieving equality for LGBT people) à l’Intergroupe du Parlement européen sur les droits des personnes LGBTI, le 16 mars à Bruxelles. Il révèle à quel point les idées reçues et dépassées à l’égard des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) peuvent menacer leurs droits fondamentaux. Ses conclusions se basent sur des entretiens réalisés dans 19 États membres de l’UE avec plus d’un millier de décideurs politiques, d’enseignants, de médecins et de membres des autorités de maintien de l’ordre. La réunion est la première d’une série de rencontres par lesquelles l’Intergroupe cherche à améliorer sa compréhension des défis que rencontrent les organismes publics et les prestataires de services pour renforcer la protection des droits des personnes LGBTI, notamment en matière d’éducation, de soins de santé, de maintien de l’ordre et d’élaboration de politiques en faveur des personnes LGBTI (Contact : Dennis Van der Veur).

e) Conférence parlementaire internationale sur la lutte contre l’antisémitisme

Le 14 mars, le directeur de la FRA, Michael O’Flaherty, prendra la parole lors de la Conférence parlementaire internationale sur la lutte contre l’antisémitisme. La conférence est organisée par la Coalition interparlementaire de lutte contre l’antisémitisme (ICCA), qui réunit des parlementaires du monde entier et est à la pointe de la lutte contre ce phénomène. La Coalition a pour but de partager des connaissances, les meilleures pratiques et des recommandations et d’encourager leur diffusion afin de lutter plus efficacement contre l’antisémitisme contemporain. La conférence de trois jours, qui aura lieu au Bundestag, accueillera des dirigeants et des responsables politiques nationaux, de l’Union européenne et du monde entier, ainsi que des représentants du monde académique spécialisés dans l’antisémitisme (Contact : Andreas Accardo/Katerina Vyzvaldova).

f) Le directeur de la FRA rencontre des responsables du gouvernement allemand et des parties prenantes nationales

Les 14 et 15 mars, le directeur de la FRA assistera à plusieurs réunions à Berlin afin d’échanger des vues sur les travaux de la FRA et les questions liées aux droits fondamentaux. Le directeur rencontrera le ministre fédéral de la Justice et de la Protection des consommateurs, le Secrétaire d’État du ministère fédéral de l’Intérieur ainsi que le ministre d’État à l’Europe. Il aura également des discussions avec des organisations nationales de la société civile lors d’une table ronde organisée par l’Institut allemand des droits de l’homme et il rencontrera le directeur et le personnel de l’Institut, qui est un partenaire clé de la FRA. Enfin, il visitera un centre psychosocial pour les victimes de torture, qui apporte, dans le contexte actuel de la crise des réfugiés, un soutien essentiel aux survivants de tortures et de conflits violents (Contact : Andreas Accardo).

g) Atelier sur l’utilisation de la Charte des droits fondamentaux de l’UE par les organes nationaux des droits de l’homme

Le 18 mars, la FRA participera à un atelier à Florence pour discuter des expériences au quotidien, des problèmes et des perspectives des organes nationaux des droits de l’homme lorsqu’ils appliquent la Charte des droits fondamentaux de l’UE. Au cours de cet atelier, la FRA fera un exposé sur le rôle des organes nationaux des droits de l’homme dans l’évaluation de la conformité des instruments nationaux avec la Charte et l’agence présentera son outil pilote d’information en ligne sur les droits fondamentaux, Clarity. L’événement est organisé par le projet CharterClick! financé par l’UE. Ce projet vise à créer une plateforme en ligne, accessible à tous et dotée d’outils permettant de mieux comprendre en quoi l’invocation de la Charte des droits fondamentaux de l’UE peut être utile dans certains cas (Contact : Gabriel Toggenburg).

h) Conférence internationale sur l’inclusion des personnes handicapées

Le 22 mars, la FRA participera à une conférence internationale à Sofia sur le thème des réalisations et des défis en matière d’égalité de jouissance des droits de l’homme et des libertés des personnes handicapées. La conférence est organisée sous l’égide de la présidence bulgare du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe. Elle a pour objet de faciliter l’échange d’expériences et de bonnes pratiques visant à garantir l’égalité et la pleine participation des personnes handicapées à la collectivité. La FRA présentera son travail sur les indicateurs et ses conclusions sur la manière dont laConvention relative aux droits des personnes handicapées fait fonction de moteur de changement, ainsi que sur l’influence de la convention sur les réformes législatives et politiques dans les États membres de l’UE (Contact : Nevena Peneva).

 

2. INFORMATIONS SUR NOS ACTIVITÉS RÉCENTES

a) La FRA rappelle l’importance de la continuité, de la pertinence et de l’incidence lors de discussions avec le groupe de travail du Conseil de l’UE sur les droits fondamentaux

Le 8 mars à Bruxelles, le nouveau directeur de la FRA a exposé sa vision pour la FRA au groupe de travail du Conseil de l’UE sur les droits fondamentaux, les droits des citoyens et la libre circulation des personnes (FREMP). Il a souligné l’importance de poursuivre l’excellent travail qui a fait la renommée de l’agence. Il a insisté sur l’importance de rester pertinent au regard des sujets d’actualité, en faisant référence à ses visites récentes dans les hotspots migratoires, notamment. Il a également rappelé sa ferme conviction que le travail de la FRA produit des effets positifs sur la vie de chacun dans l’UE. Pour que tout cela se réalise, il a souligné l’importance de coopérer et de travailler en partenariat avec les États membres, notamment en s’engageant aux côtés du Conseil de l’UE et de ses présidences (Contact : Gabriel Toggenburg).

b) Réunion des agences de l’UE en vue de coordonner le travail avec le coordinateur de l’UE pour la lutte contre la traite des êtres humains

Le 8 mars, la FRA a assisté à une réunion régulière de coordination entre le bureau du coordinateur de l’UE pour la lutte contre la traite des êtres humains et les agences de l’UE chargées de la justice et des affaires intérieures. Cette réunion a été l’occasion de faire le point sur l’état d’avancement de la mise en œuvre de la stratégie de l’UE de lutte contre la traite des êtres humains, qui s’achève cette année et fait actuellement l’objet d’une révision. Les participants ont également réfléchi à la manière de résoudre la situation dans les hotspots en Sicile, où un nombre croissant de jeunes femmes d’Afrique de l’Ouest arrivent et disparaissent ensuite (Contact : Adriano Silvestri).

c) Formation à la protection internationale et aux droits fondamentaux

La FRA soutient le Bureau européen d’appui en matière d’asile dans l’élaboration d’un module de formation aux droits fondamentaux et à la protection internationale, avec des experts des États membres de l’UE et l’Agence de gestion des frontières de l’UE, Frontex. Une réunion a eu lieu du 1er au 4 mars pour mettre le point final à la première mouture du module. Celui-ci s’adressera aux fonctionnaires des États membres qui travaillent dans le domaine de l’asile, de la gestion des frontières et des retours. Il vise à présenter l’acquis de l’UE au regard du droit international et européen des droits de l’homme et de la Charte des droits fondamentaux de l’UE (Contact :Adriano Silvestri).

d) Vers un outil d’évaluation de l’intérêt supérieur de l’enfant lors de la réinstallation de mineurs non accompagnés

La FRA a aidé le Bureau européen d’appui en matière d’asile (EASO) à mettre au point un outil pratique pour aider les autorités chargées de procéder à des évaluations de l’intérêt supérieur de l’enfant dans le cadre de la réinstallation, conformément aux dispositions de l’acquis de l’UE en matière d’asile. La FRA a pris place aux côtés d’experts des États membres, de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés et de l’Organisation internationale pour les migrations lors d’une réunion qui s’est déroulée à La Valette du 2 au 4 mars et au cours de laquelle la mise en œuvre pratique du principe de l’intérêt supérieur de l’enfant dans le mécanisme de réinstallation a été discutée, tout comme le contexte d’un outil pratique destiné à aider les fonctionnaires chargés de l’évaluation de l’intérêt supérieur de l’enfant lorsqu’ils doivent décider de la réinstallation de mineurs non accompagnés (Contact : Georgia Dimitropoulou).

e) Conférence interdisciplinaire sur la meilleure façon de lutter contre la violence à l’égard des femmes

La FRA a présenté les résultats de son enquête sur la violence à l’égard des femmes lors d’une conférence internationale et interdisciplinaire organisée à Douai, en France, les 3 et 4 mars, par la faculté de droit de l’Université d’Artois. L’événement intitulé « Penser les violences conjugales comme un problème de société » a réuni des psychologues, des psychiatres, des juristes et des médecins ainsi que des orateurs de différents pays. L’exposé de la FRA a contribué à sensibiliser les participants au signalement limité des incidents par les victimes et à la faible utilisation des services d’aide spécialisés. Les résultats ont mis en évidence le rôle des services médicaux dans l’aide aux victimes de la violence fondée sur le genre, lequel a également été confirmé par d’autres présentations sur des initiatives menées dans des hôpitaux (Contact : Sabine Springer).

Lasă un răspuns

Te rog autentifică-te folosind una dintre aceste metode pentru a publica un comentariu:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s

%d blogeri au apreciat asta: